Mr Richard Boudreault

Mr Richard Boudreault

Président exécutif du conseil d’administration de Stockage d’Énergie de Sigma et Président exécutif du conseil et cofondateur de Anyon Systems

Biographie

Richard Boudreault est un entrepreneur technologique a répétition, ayant plusieurs projets à succès à son actif, et de gestion générale (CEO), spécialiste d’entreprises technologiques innovatrices, un exécutif de la commercialisation et de développement d’affaires, propriété intellectuelle et gestion stratégique ayant un vaste bagage d’expérience en gouvernance acquise au sein de divers conseils d’administration (CA) et détenteur d’un palmarès de 35 ans de réalisations dans des rôles de leadership, ainsi qu’un vaste réseau de contacts fonctionnel dans l’industrie et les gouvernements.

Créatif, il est expert à résoudre les problèmes du cycle de vie des entreprises jeunes et grandes, il a occupé des postes de CEO, CTO, CRO (mandats de redressement) et des postes de haute finance au sein de grandes et petites organisations : soit d’entreprises du secteur privé ou public. Il détient une expérience notable dans les dispositifs et technologies de télécommunication, photonique, biophotonique technologies vertes/développement durable, mines-hydrocarbures et ressources naturelles/métallurgie incluant les matières organiques, pétrolières, terres rares, matériaux avancés et des technologies biomédicales, de l’énergie ainsi que de l’aérospatial, cette expérience comprend la paternité de 13 brevets incluant 70 autres en attente d’approbation, il a aussi publié plus de 50 articles savants. Il s’est impliqué dans plus de 6 projets d’entreprises qui furent couronnés de succès dans des sociétés ouvertes et fermées et en incluant 4 comme acteur principal. Au niveau national, il fut directement impliqué dans la création et le développement de trois centres d’excellence universitaire technologique et a participé à la formation de l’Université internationale de l’espace. Il a siégé sur le CA de deux sociétés d’explorations pétrolières ainsi que comme conseiller pour un exploitant impliqué dans l’extraction et la commercialisation d’hydrocarbures dans la vallée du Saint-Laurent.

Actifs sur plus de 30 conseils d’administration durant sa carrière, y compris des conseils publics, privés et paragouvernementaux, d’agences et corporations de la couronne, dont une forte proportion en tant que président du conseil. Il siège actuellement sur 3 CA corporatifs privés et 2 CA gouvernementaux incluant la présidence de l’agence polaire canadienne (Savoir Polaire Canada) et a complété des mandats au conseil consultatif du ministre Bains (Industrie Canada) sur l’espace et à des comités d’octroi comme le CRSNG. Il a, jusqu’à récemment, effectué 2 mandats en tant que membre du conseil d’administration de la société énergie atomique du Canada (EACL) — ainsi que trois de ses comités (Audit, Technologie, Gestion de Crise) — ayant participé au redressement et à sa privatisation, ainsi qu’au conseil d’administration et du comité d’audit de Mechtronix Systems Inc. Il a siégé au CA et sert toujours en tant que président du Comité en recherche et développement pour l’Institut National de l’Optique (INO) à Québec. Il est fréquemment appelé à représenter des organisations et des instances dirigeantes ou gouvernementales au sein de divers CA, comités et commissions. Il a participé au comité du ministre Chirarelli et maintenant Thibeault sur le stockage énergétique en Ontario. Et siège sur le CA d’un deuxième OSBL international ainsi que sur son comité exécutif, la Sigma Xi Honor Research Society. Le taux de croissance annuel moyen des entreprises ayant fait partie de son portefeuille de CA est de 49,7 %, et plus 55 % ont atteint des événements de liquidité.

Mr Richard Boudreault est actuellement président exécutif du conseil d’administration de Stockage d’Énergie de Sigma. SES est une PME axée sur l’innovation présentant au marché une solution de haut rendement et transportable de stockage d’énergie électrique à l’aide d’air comprimé (HT-CAES) capable de supplanter les meilleurs systèmes de batterie ou ses alternatives avec une longévité de 25 ans et plus, ainsi qu’avec de taux d’efficacité globale de plus de 70 %. Cette technologie s’adresse à des réseaux électriques de tout format et permet l’utilisation accrue de sources énergétiques intermittentes (solaire et éolien), dépassant même le taux d’utilisation limite de 20 % usuellement reconnu par le secteur de la génération électrique. Sigma s’est vu décernée une des premières places au concours de financement des technologies durables (TDDC) du gouvernement fédéral et de Technoclimat, soit des contributions, à son projet, totalisant 14 millions incluant les contributions des sociétés partenaires comme Hydro-Québec, Hydro-Sherbrooke, Hatch et BC Hydro. Elle a reçu le prix environnemental international Globe Award pour le Canada en 2016.

Il est aussi président exécutif du conseil et cofondateur d’une société en information et communication quantique, Anyon Systems, dont l’objectif est de créer les outils pour la conception de la prochaine génération d’ordinateurs, soit les ordinateurs quantiques. Un ordinateur quantique de 300 Qubits permettra de remplacer tout le potentiel de calcul planétaire actuel. Des ordinateurs de 64 Qubits sont sur les planches à dessin d’Intel, Google et IBM. Anyon s’est associé, en tant que seul partenaire privé canadien, à l’équipe de physique quantique de l’université de Sherbrooke qui s’est vu décerner un financement de 32 M$ par le gouvernement fédéral. Anyon est sous-traitant de Google.

Avant SES, il a été PDG et fondateur d’Orbite Aluminae inc. (TSX : ORT) de 2005 à 2014. Une entreprise impliquée dans le développement d’une technologie verte pour l’extraction de l’alumine et de terres rares à partir différentes argiles, bauxites et des résidus miniers. L’entreprise est cotée sur la bourse de Toronto sous ORT. Où il y a conçu, développé et breveté un procédé innovant de métallurgique et chimique permettant la production propre d’alumine de divers minerais alumineux, la transformation des industriels et des déchets miniers (boues rouges, cendres volantes…) en une série de produits métallurgiques (Al, Fe, Si, Ti…) et de métaux rares, y compris les terres rares (ETR) et des métaux rares (Ga, Sc…). Levé plus de $140 M du financement des institutionnels et des sources gouvernementales et réalisées une start-up cotée et basée sur la connaissance, d’atteindre une valorisation de plus de $ ½ milliard. Sous sa direction Orbite a fait un gain par environ 800 %, ce qui représente un taux composé annuel de croissance de près de 30 % par an. Il y a développé des accords régissant les relations et partenariats avec les producteurs d’aluminium grand comme RUSAL (alumine de fonderie-grade), un contrat de preneur ferme avec Glencore (alumine de grade de fonderie), ainsi qu’avec le leader mondial de services environnementaux Veolia (pour le traitement durable des boues rouges).

Avant 2004, il était CRO (chargé du redressement) de Pyrogenesis, une firme impliquée avec les secteurs nanotechnologies et matériaux, et disposant d’une technologie au plasma thermique pour traiter déchets et les transformer proprement en énergie utile. Au cours de sa carrière chez Pyrogenesis, la division des matériaux nanotechnologique a été cédée et vendue à une autre société transigée publiquement. Avant son emploi chez Pyrogenesis, il a été vice-président de la stratégie de l’entreprise et directeur de la technologie (CTO) de l’ART (TSE : ARA), une entreprise, cliente de l’INO, cotée en bourse, impliquée dans imagerie bio-optique en ce qui concerne la détection in vivo des cancers et des développa des applications dispersions pharmaceutiques dans les petits animaux, dont les technologies furent licenciés à GE Médical. Au cours de sa carrière, il a été impliqué dans des premiers appels à l’épargne publique tels celle de 5Nplus (semi-conducteurs et photovoltaïque, VNP), Softimage (acquise par MSFT) et dans des entreprises privées telles que Mechtronix (deuxième plus grand fabricant du simulateur de vol commercial dans sa catégorie, récemment vendue à Textron) et Visuaide (aide technologique aux handicapés visuels) rebaptisé Humanware (leader mondial, elle a récemment fusionné avec Essilor).

Au fil des ans, M. Boudreault a été activement impliqué dans la gestion de portefeuille de capital-risque haute technologie, particulièrement en ce qui concerne les applications industrielles : énergie, nouveaux matériaux, Télécom, technologies médicales et les industries aérospatiales de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), une des plus grandes gestionnaires de fonds de pension nord-américains, ou son taux de rendement interne annuel de portefeuille était un peu en deçà de 90 %, et ce pendant une période de 6 ans. Avant de rejoindre la société Sofinov, il a atteint de nombreux objectifs de leadership d’entreprise au sein de l’industrie aérospatiale. En outre, il occupa un poste comme directeur au sein de la société suisse Oerlikon-Burhle, a également été directeur général et fondateur du Centre Technologique Aerospatiale, ainsi que professeur d’ingénierie à l’Université de Sherbrooke et membre du corps enseignant dans le département de physique de l’Université de Waterloo. Il a participé à la fabrication et développé des procédés reliés aux semi-conducteurs (hpGe, GaAs, CMT) ainsi qu’en science des matériaux électroniques et biotechnologiques, au projet agile robotique ambidextre (2 bras coopérants) de l’Agence spatiale canadienne et à divers programmes de satellites (18), plusieurs en télécom, et avioniques à Canadian Astronautics Limited, maintenant fusionné avec MDA. Il a consulté sur les technologies et procédés énergétiques avec Hydro-Québec, puis à Ontario Hydro.

Mr Boudreault a également occupé le poste de spécialiste de la simulation chez CAE. Tout au long de sa carrière, il a travaillé dans les domaines du marketing, de technologie, de l’entrepreneuriat et de finances. Il a étudié, vécu et travaillé aux États-Unis, en France, Allemagne, Suisse et au Japon. Il détient un baccalauréat en physique de l’Université de Montréal, un MBA de l’Université de Sherbrooke, ainsi que d’un diplôme de maîtrise professionnelle en génie aérospatial de l’Université Cornell. Il a enseigné à différentes universités : l’Université de Sherbrooke (où il lance la spécialité Ingénierie aérospatiale comme un professeur de génie mécanique, en étroite collaboration avec Bombardier et Pratt & Whitney), Université d’Ottawa, Collège militaire Royal, Michigan Tech, Cornell University, U. Louis-Pasteur, MIT, AIAA, Université York et ISU. Il complète présentement une certification post-graduée en environnement à l’U. de Sherbrooke, lui octroyant de saines connaissances directement pertinentes quant à l’impact environnemental des sociétés sous gestions.

En plus d’être un des membres fondateurs de l’International Space University, il est membre du jury pour le prix X-Prize, un honneur qui, en tout premier lieu, fut attribué à de Burt Rutan de Scaled Composites pour avoir réalisé la première série de vols habités en orbite terrestre par une entreprise privée, Virgin Galactic commercialisera ces technologies pour faire de vols commerciaux dans l’espace. D’autres concours X-Prize sont présentement en cours dans les secteurs de l’aérospatial, de l’environnement, des transports et en médecine.

Mr Boudreault est Fellow de l’Académie des ingénieurs du Canada, de l’Académie internationale de l’astronautique et de l’Académie mondiale des Arts et des Sciences. Il est Fellow de Sigma Xi – la « science honor society », Fellow l’Institut aéronautique de l’espace et du Canada, de la Licensing Executive Society, Fellow de la Société Royale canadienne de Géographie et Fellow associé de l’Institut américain d’aéronautique et d’astronautique et membre senior de l’IEEE. Finaliste, lors du premier concours d’astronautes canadiens, il est un pilote breveté et est vétéran des forces armées canadiennes. Il est à l’origine de 13 brevets avec 65 plus en attendant, il a publié plus de 50 articles scientifiques et techniques, dont beaucoup ont été révisées par ses pairs. Il est membre de l’Ordre professionnel des administrateurs agréés (Adm.A.) du Québec et un physicien professionnel (Phys.) au Canada selon les directives de l’Association canadienne des physiciens au Canada. Il a été décoré de la médaille du Jubilé de diamant de Reine Elizabeth II pour services exceptionnels rendus au pays, et récemment, de la médaille de l’association canadienne des physiciens pour contributions exceptionnelles en photonique appliquée. Il fut nommé en 2016 « Beacons of the Photonics Industry » du magazine Photonics Spectra américain lors de sa première édition de ce prix annuel.